Kasteel van Reningelst

Kasteel van Reningelst

Kasteel van Reningelst

Un brin d'histoire sur "De Rentmeesterhoeve"

"Au manoir de Reninghelst habitait la famille de Lady Di"

Au 12-13ème siècle les Seigneurs de Reninghelst habitaient probablement dans une ferme fortifiée, à proximité de l'église. A partir de 1527 la famille de Longuevalle la transformait peu à peu en château.

Le 4 juin 1608 la famille Bulteel obtint la seigneurie de Reninghelst, et rénovait le manoir et l'embellissait avec beaucoup de cuivre. Une autre branche de cette famille Bulteel avait cherché refuge en Angleterre lors des troubles religieux en Flandre au 16ème siècle. C'est dans cette branche que nous retrouvons Louisa Emily Charlotte Bulteel (1828-1892), trisaïeule de Lady Diana Spencer (1961-1997). Louisa Bulteel avait épousé le Baron Edward Baring, qui était le directeur de la Bank of England. Leur fille Margaret se maria avec Charles Spencer, l'arrière-grand-père de Lady Di. Marie-Louise Bulteel, la sœur de Louisa, était dame d'honneur de la Reine Victoria (1819-1901) et donc très proche de la famille royale britannique.

Pendant l'offensive finale allemande, en mars 1918, la pierre tombale de la famille Bulteel, qui se trouvait dans l'église paroissiale de Reninghelst, fut grièvement endommagée. C'est le lieutenant-colonel Francis Mildway, fils de Georgina Frances Bulteel (autre sœur de Louisa) qui prit soin de faire restaurer cette inscription funéraire. Après la guerre on la fixa contre l'un des piliers, sous la tour de l'église.

Le 6 septembre 1793, lors de la deuxième invasion des républicains français, ceux-ci incendièrent le château. Le Comte Albert François de la Basècque (propriétaire à cette époque, si dangereuse pour un "ci-devant") avait émigré en Angleterre. A son retour, le 24 avril 1802, il ne retrouva qu'un tas de ruines ; c'est tout ce qui restait des fières "7 tourelles" d'antan … Le dernier châtelain de Reninghelst mourut sans descendants le Jour de l'An 1840.
En 1918 l'armée britannique mit feu au moulin qui avait appartenu à la seigneurie ; aujourd'hui seul son nom "Kasteelmolen" reste vivant. C'est ainsi que s'appelle encore la hauteur où il se dressait pendant des siècles et moulait les grains des villageois, au profit de leur châtelain.

De nos jours seulement une partie des douves témoigne de ce passé, ainsi que la structure arrondie du toit de la grange seigneuriale avoisinante. Une peinture médiocre dans l'église est la seule image publique qui subsiste du château de Reninghelst.
Depuis 2008 Filip et Ann Bekaert-Bouton sont les exploitants de "De Rentmeesterhoeve" qu'ils ont restauré avec goût. L'une des chambres a été baptisée "La Reine des Cœurs" en l'honneur de ses ancêtres, les Seigneurs de Reninghelst.

© 2008 - De Rentmeesterhoeve bvba